Steve Mosby – Un sur Deux -Une thérapie de couple un peu spéciale…

Si Scott était monté dans son grenier, il y aurait trouvé le diable… Mais aujourd’hui, c’est le diable qui le trouve en premier, car le diable a un plan bien précis, pour lui et sa chère Jodie… Les amoureux pensent ne former qu’un ,mais le diable sait que l’humain est voué à rester seul, il s’amuse à gratter le vernis de ces couples si « parfaits ».

Suite à de nombreuses lectures, j’en suis venu à catégoriser les polars sous trois grandes familles :

  • les « épiques »: plus romancés et moins noirs, types »La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker.
  • les « psychologiques »: où l’on se perd dans les méandres de l’âme et les neurones en batailles des personnages et meurtriers, type « Les lieux sombre » de Gillian Flynn.
  • les « gores »: où l’intrigue est minimisée par les sévices supportés par les victimes. Genre que j’évite au maximum !

 

Au verso de la couverture est indiqué que ce polar est dans la lignée de « Saw » (film ultra gore )… Au bout d’une dizaine de pages, une première victime se fait bruler vive à l’essence, après avoir dit au revoir à ses phalanges. Quinze pages plus loin, un autre se prend un tournevis brulant dans l’oeil. A ce stade là, j’étais à deux doigts d’arrêter mais, trop curieuse, je me suis fait un peu violence pour finalement découvrir un polar à classer dans la seconde catégorie, soit, celle qui fait réfléchir…

La grande thématique de ces meurtres est : lorsque le moment est venu, est-on vraiment prêt à tout sacrifier pour son « amour ». La vie de couple est un parcours du combattant et tant que notre vie n’est pas en jeu, on peut perdre de vue le fait qu’il faille profiter des bons moments au cotés de la personne aimée.

Mark et l’inspecteur John Mercer pistent un tueur dont les motifs sont flous mais qui ne s’attaque qu’aux couples. Ayant tout les deux une vie personnelle mouvementée, ils sont davantage impliqués dans cette traque qu’ils ne le souhaiteraient. Très profondement affectés, ils vont tenter de ne pas se laisser aveugler par les remous de leurs coeurs pour pouvoir comprendre les motivations de  l’assassin.

A chaque chapitre, le lecteur passe d’un personnage à l’autre, tous ayant une vision différente des relations de couple.

Impressions: Des policiers amoureux! On comprend l’impact de leurs vies professionnelles sur leurs relations et les questions qu’ils se posent. Ici les policiers sont éprouvés et émotionnels. Ils font des erreurs… Ils sont humains!

Les retours sur ce livres sont plutôt mitigés, si quelqu’un l’a lu, je serait curieuse de savoir ce que vous en avez pensé 🙂

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Steve Mosby – Un sur Deux -Une thérapie de couple un peu spéciale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s