Mo Hayder – Fétiches – Bienvenue chez les fous.

AJ est le mec plutôt sympa qui partage sa vie entre son boulot de coordinateur à l’hôpital psychiatrique de Beechways et la baraque de sa vieille tante Patience. Altruiste et très professionnel, il a juré de ne jamais chercher à connaitre les antécédents de ses patients, refusant ainsi de prendre parti et leurs assurer un suivi psychologique optimal. Mais parfois, dur de rester de marbre face à certaines rumeurs… Meurtres, menaces, mutilations, il est facile d’accuser les fous, mais le personnel et les patients semblent devoir s’unir face à l’horreur, présente dans chaque recoin de l’asile…

Le lecteur de Polar est curieux! Alors, qui n’a jamais imaginé pouvoir se faufiler dans un établissement psychiatrique afin d’observer le quotidien des « fous » qui pourraient être nous… Cet environnement pouvant être angoissant, Mo Hayder nous y accompagne, mais pas avec n’importe quel guide. Elle choisit AJ, le coordinateur, sympathique, avenant et surtout, ultra altruiste /empathique, ce qu’on imagine être une qualité pas toujours évidente lorsqu’il s’agit de prendre du recul. Alors on le suit, tête baissée, on rentre dans les chambres des patients pour les rassurer, on essaye de ne pas trop s’y attacher, on les écoutent divaguer, on s’inquiète d’entendre les même rumeurs revenir, on explique comme on peut certains accidents… jusqu’à celui de trop. Comment expliquer une disparition, une énucléation et les diverses mutilations qui suivent?

L’essentiel de l’enquête est dirigé par AJ, qui finit par faire appel à Jack Caffery (héros récurent de Mo Hayder) chez qui l’ont retrouve des traits plus caractéristiques du « Commissaire Polar »: solitaire, séduisant et instinctif . Si le point de vue d’AJ peut parfois paraitre un peu naïf, il est rafraichissant et créé de la nouveauté par rapport à un Jack Caffery dont le profil est déjà connu. Malgré une atmosphère et des personnages hauts en couleurs, si vous êtes, comme moi, un lecteur compulsif de romans policiers / thrillers, vous serait peut être un poil déçu par le dénouement, qui, avec un peu de flair, peut être déduit un peu tôt.

Venez faire connaissance avec : la Maude, Mère Monstre, AJ et Jack Caffery.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s